Comprendre l’arbre des causes et ses bénéfices pour la gestion des accidents

Photo of author
écrit par Jules Grivois

Passionné par le monde de l'entreprise, toujours à la recherche de nouvelles activités pour challenger les collègues.

La méthode de l’arbre des causes est une approche reconnue et utilisée dans différents secteurs afin d’identifier les facteurs qui contribuent à un événement ou bien un accident. Grâce à cette méthode, il devient plus aisé de mesurer l’impact de chaque cause et ainsi prioriser les actions correctives pour réduire les risques en entreprise. Dans cet article, nous allons explorer cette méthode efficace et apprendre comment l’utiliser au quotidien.

Qu’est-ce que l’arbre des causes ?

L’arbre des causes est une représentation graphique permettant d’exposer les relations causales entre les différentes causes contribuant à un événement indésirable, comme un accident du travail par exemple. Cette méthode aide donc à visualiser et analyser les multiples interactions entre les éléments pour déterminer les causes majeures ainsi que les pistes d’amélioration à envisager.

Les éléments principaux de l’arbre des causes

Il convient d’établir une distinction entre les deux catégories principales de facteurs identifiés dans l’arbre :

  1. Les causes directes ou immédiates : Il s’agit des éléments qui ont provoqué directement l’évènement, à savoir par exemple les erreurs humaines telles qu’une mauvaise manipulation d’un outil, sans lesquelles l’accident n’aurait pas eu lieu.
  2. Les causes indirectes : Ce sont les facteurs qui ont rendu possible la survenue de l’accident sans pour autant le causer directement. Parmi ces causes, on retrouve notamment des problématiques organisationnelles, sociales ou encore environnementales, comme une politique de sécurité insuffisante, un manque de formation ou l’utilisation d’équipements inadaptés.

Ainsi, en partant de l’accident et en remontant ensuite vers les différentes causes identifiées, il est alors possible de visualiser sur un graphique tous les chemins menant à l’événement lui-même – d’où l’image de l’arbre, avec ses branches multiples. Chacune de ces branches correspond ainsi à un ensemble de causes liées entre elles qui peuvent être priorisées pour miser sur des solutions efficaces.

A lire également  Rédiger une lettre de démission efficace: modèles, exemples et conseils

L’utilité de l’arbre des causes

La méthode de l’arbre des causes sert principalement à :

  • Objectiver les données relatives aux accidents,
  • Mobiliser les acteurs autour du sujet,
  • Établir des priorités d’actions correctives,
  • Poursuivre une démarche de progrès continu,
  • Rendre compte de manière transparente des résultats obtenus.

De ce fait, cette méthode constitue un véritable levier permettant de faire évoluer les pratiques au sein de l’entreprise dans le but de limiter autant que possible les risques d’accidents ou d’incidents.

Comment établir un arbre des causes ?

Afin de créer un arbre des causes efficace, il est crucial de suivre quelques étapes simples :

  1. Décrire précisément l’événement en question : Il s’agit de retranscrire de manière objective et factuelle l’accident ou l’incident survenu, par exemple en indiquant les circonstances, les personnes impliquées, le lieu, l’heure, etc.
  2. Identifier les facteurs contributifs : Cette étape consiste à repérer toutes les causes ayant conduit à la survenue de l’incident, qu’il s’agisse de facteurs humains, matériels ou organisationnels. Il est important ici de ne pas rechercher de responsabilité individuelle, mais plutôt de mettre en lumière les éléments pertinents pour résoudre les problèmes structurels.
  3. Établir les liens entre ces facteurs : L’idée est alors de tracer sur un schéma les interactions entre les différentes causes identifiées, et ainsi obtenir une vision globale de ce qui a permis la survenue de l’événement.
  4. Analyser et hiérarchiser les causes : En se basant sur l’arbre obtenu, il est ensuite possible de déterminer quelles sont les causes majeures et secondaires, afin de prioriser les actions correctives à mettre en place pour diminuer les risques futurs.
A lire également  Réussir sa Fête de fin d'année : guide complet

Quelques conseils pour réussir son arbre des causes

Voici quelques recommandations pour mener à bien la réalisation d’un arbre des causes :

  • Opter pour une démarche collective, afin de favoriser l’échange et la prise en compte de différents points de vue,
  • S’appuyer sur des faits avérés et vérifiables,
  • Ne pas remettre en question l’utilité ou les compétences des personnes impliquées dans l’accident, pour éviter toute dérive d’ordre moral ou culpabilisante.

Tirer parti des supports disponibles

Pour aller plus loin et faciliter la compréhension et la mise en œuvre de cette méthode, il existe différentes ressources à disposition. Ainsi, des outils comme des logiciels de gestion vous permettront de créer facilement des arbres des causes, tandis que des formations spécialisées ou des accompagnements personnalisés pourront vous aider à adopter les meilleures pratiques en matière d’analyse de situations accidentelles.

Au final, l’arbre des causes est un excellent moyen de comprendre et anticiper les accidents, en identifiant les facteurs clés et en mettant en place des actions correctives efficaces visant à protéger les collaborateurs et participer à l’amélioration continue de l’entreprise. N’hésitez donc pas à vous familiariser avec cette méthode et à l’intégrer dans votre propre démarche de management des risques.