Rigueur dans le travail : 10 astuces pour être rigoureux sans être rigide

Photo of author
écrit par Jules Grivois

Passionné par le monde de l'entreprise, toujours à la recherche de nouvelles activités pour challenger les collègues.

La rigueur, qualité numéro 1 dans l’entreprise ? On pourrait le croire en consultant les annonces d’offres d’emploi où la principale qualité personnelle demandée est d’être rigoureux semble-t-il. A côté des compétences, les soft skills font aussi la différence et faire preuve de rigueur est certainement une qualité appréciée. Voici 5 astuces pour être rigoureux dans son travail.

10 astuces qui vont permettront d’être rigoureux

Préalable rapide : on peut comprendre la rigueur suivant deux acceptions. Au sens premier il s’agit de suivre les règles, et c’est donc quelque chose qui se pense dans l’entreprise par rapport aux autres. Mais la rigueur, c’est aussi une sorte de discipline, de travail sur soi, qui permet de rester focus, d’éviter les erreurs. Ceci étant précisé, place aux 5 conseils.

1. Créer des routines

Les routines, les rituels et le fait de savoir quand il faut faire quelque chose nous aident à être plus rigoureux, et donc plus efficace.

Les routines quotidiennes présentent plusieurs avantages pour votre bien-être physique et émotionnel. De nombreuses personnes les utilisent pour programmer du temps pour faire des tâches récurrentes importantes mais difficiles. Il a également été démontré que les routines réduisent l’anxiété et la tension.

Les avantages globaux se manifestent de deux manières principales. En évitant la fatigue des choix, pour commencer. Selon des études, à mesure que la journée s’écoule, notre cerveau se fatigue et perd sa capacité à prendre des décisions rationnelles. De nombreuses décisions sont prises pour vous lorsque vous suivez un modèle, ce qui vous permet d’économiser votre énergie mentale pour la suite de la journée.

Votre charge cognitive, ou la quantité de travail mental nécessaire pour exécuter une tâche, est également réduite par les routines. En répétant les mêmes comportements chaque jour, vous développez la capacité d’accomplir les tâches quotidiennes sans avoir à y réfléchir. Votre esprit aura ainsi plus de place pour apprendre de nouvelles choses ou pour prêter plus d’attention aux tâches difficiles.

A lire également  Formation en ligne : quels avantages ?

2. Prioriser les tâches, et structurer son travail

Il peut être difficile de décider de ce qu’il faut faire maintenant et de ce qu’il faut faire plus tard lorsque tout semble être prioritaire, lorsque vous vous dépêchez continuellement pour faire votre travail et lorsque vous êtes débordé.

Choisir ce qui doit être fait en premier et créer une séquence ou un ordre pour accomplir les choses nécessitent de la préparation et du travail.

Lorsque vous êtes confronté à une liste de choses à faire interminable et à des objectifs changeants, il est utile d’établir des priorités.

Avant de trouver un rythme confortable qui vous permette de gérer votre flux de travail et d’accomplir davantage de tâches, la maîtrise de la gestion du temps nécessite des essais et des erreurs.

Lorsque vous vous acquittez de vos responsabilités avec succès, vous bénéficiez d’un calme mental, d’un sentiment d’accomplissement personnel et d’une amélioration de votre efficacité et de votre fiabilité au travail.

3. Les horaires et la planification

Le fait de s’imposer des horaires permet de ne pas s’éparpiller et de gagner en rigueur au travail. C’est particulièrement le cas si vous êtes indépendant. Il s’agit de déterminer un horaire de début, un horaire de déjeuner, un horaire de fin et aussi ses temps de pause pour faire du sport ou se distraire.

Au-delà des horaires, il est important d’avoir un planning afin d’y insérer la chronologie des tâches que vous devez réaliser, et de s’y astreindre (vraiment) sans rechigner. Pour ce faire, bannissez les distractions, qu’il s’agisse des notifications de votre portable ou de vos emails… isolez-vous !

A lire également  Formation professionnelle : définition, caractéristiques, objectifs

Au début, cela peut paraître compliqué, surtout si vous avez tendance à ignorer votre raison, mais plus vous serez rigoureux, moins vous pourrez vous en passer.

4. La nécessité d’être patient

Comme dans toute entreprise, toute volonté de changement, tout projet, il est nécessaire de faire preuve de patience afin d’obtenir ce qu’on veut. Devenir rigoureux est possible à force de patience. Vous devez vous astreindre à :

Respecter votre parole et vos engagements

Planifier pour atteindre vos objectifs

Réaliser les tâches que vous vous assignez

Faire une chose à la fois, et la faire bien

Vous éloigner des distractions

Rome ne s’est pas créé en un jour, au même titre que vous ne pourrez pas être rigoureux du jour au lendemain. Soyez toujours fier de vos petites (comme de vos grandes) victoires.

5. La capacité d’adaptation

Il est possible de mettre en œuvre une idée dès que vous l’avez et que vous avez l’inspiration.

Le fait de réaliser immédiatement ses idées permet de gagner en compétence et en adaptabilité et donc d’avoir plus de chance de « se réaliser ».

Dans la mesure où vous ne mettez pas en œuvre l’idée immédiatement, il se peut qu’elle se perde d’elle-même à jamais. C’est bien entendu à modérer en fonction de votre personnalité, car il se peut que vous ayez tous les jours de nouvelles idées.

Dans un tel cas, celles-ci vous encourageraient davantage à vous éparpiller qu’à gagner en efficacité.

Le fait d’être rigoureux et discipliné sous-entend d’être capable de prendre des décisions rapidement.

rigueur - nuage de mots

Pertinence : respecter les objectifs prévus

  • Spécifier les attentes du supérieur ou du client quant au degré de qualité et de précision.
  • créer une check-list et structurer les informations pour lancer un projet
  • Définir les différents objectifs et les critères de performance du projet.
  • Savoir comment clarifier les choses et obtenir des retours peut aider à prendre en compte les demandes de manière plus efficace.
A lire également  Domaines de compétence : Quels sont-ils et comment les choisir ?

Efficacité : gestion du temps et respect des échéances

  • Mettez en place vos procédures et processus de travail en amont et ceux de l’équipe.
  • Déterminez votre charge de travail afin de pouvoir respecter les délais et les calendriers pour être prêt à temps.
  • Planifiez à l’avance et prévoyez du temps pour les événements imprévus et imprévisibles.
  • Soyez à l’affût de la surenchère qualité et de la procrastination qui font perdre du temps.

Identifiez les éléments qui sont des gouffres de temps et créez votre propre routine pour optimiser votre temps et celui des autres.

faire preuve de rigueur : prêter attention aux détails

  • Valider la cohérence de son travail : contrôle, vérification
  • Apprendre le secret de la relecture : ce sont les petites choses qui comptent
  • Mettre en place une procédure de validation pour garantir la précision et l’exactitude.
  • Valider à l’aide d’une liste de contrôle pour créer un dossier juste, pertinent, étendu, complet et exact.

Bonnes pratiques : Que faut-il surveiller et contrôler lors de la création d’une liste de contrôle ?

Tenir parole et concrétiser les objectifs convenus

Agissez de façon continue et persistante
Gardez votre sang-froid même dans des circonstances éprouvantes.
Soyez déterminé jusqu’à la fin et n’abandonnez jamais (surmontez les difficultés)
Pour rester concentré sur votre mission, cessez de remettre les choses au lendemain et apprenez à dire non.

Agilité : de la rigueur (sans être rigide)

  • Pour progresser et réussir, développez votre empathie et votre capacité d’écoute.
  • Utilisez vos compétences pour modifier votre position en fonction des circonstances.
  • Partager avec les autres et apprendre d’eux et de leur feed back.