Le congé de formation professionnelle

Photo of author
écrit par Jules Grivois

Passionné par le monde de l'entreprise, toujours à la recherche de nouvelles activités pour challenger les collègues.

Le congé de formation professionnelle est un dispositif ouvert aux agents publics désireux d’améliorer leurs compétences et progresser dans leur carrière. Voici tout ce que vous devez savoir sur le congé de formation professionnelle dans le secteur public, depuis les conditions d’éligibilité jusqu’à son impact sur votre parcours professionnel.

  • Le congé de formation professionnelle (CFP) est accessible à tous les agents publics, titulaires ou contractuels, des trois versants de la fonction publique.
  • La durée maximale du CFP est de trois années sur l’ensemble de la carrière d’un agent.
  • La première année du CFP donne droit à une indemnité mensuelle forfaitaire.
  • Les agents doivent avoir accompli au moins 3 ans de services effectifs dans l’administration pour être éligibles.
  • La durée du CFP est fractionnable en semaines, journées ou demi-journées et peut être prolongée sous certaines conditions.

Qu’est-ce que le congé de formation professionnelle ?

Le congé de formation professionnelle (CFP) permet aux agents publics, qu’ils soient titulaires ou contractuels, de suivre une formation à caractère professionnel pendant une certaine durée en conservant leur rémunération. Ce dispositif vise à favoriser l’évolution des compétences et la mobilité des agents au sein de la fonction publique.

Pour être éligible au CFP, il faut répondre à certaines conditions : avoir au moins 3 ans d’ancienneté (consécutifs ou non) dans la fonction publique et ne pas avoir bénéficié d’un tel congé durant les 12 derniers mois précédant la demande. De plus, le choix de la formation doit correspondre aux besoins identifiés par l’agent et son administration.

Comment demander un congé de formation professionnelle ?

Pour demander un CFP, l’agent doit adresser une demande écrite à son administration en précisant la nature, la durée et les dates prévues pour la formation ainsi que ses motivations. Cette demande doit être envoyée au moins 60 jours avant le début de la formation.

A lire également  Comment favoriser le bien-être des collaborateurs au travail ?

L’administration dispose ensuite d’un délai de 30 jours pour donner sa réponse. En cas d’accord, l’agent peut s’inscrire à la formation choisie. En cas de refus, l’administration doit motiver sa décision et l’agent peut solliciter un entretien avec sa hiérarchie pour discuter de son projet.

Les droits et obligations pendant le congé de formation professionnelle

Pendant la durée du CFP, l’agent conserve ses droits à rémunération, avancement et retraite. Il est également soumis aux obligations professionnelles habituelles, telles que le respect du règlement intérieur ou des horaires de travail.

En contrepartie, l’agent s’engage à suivre assidûment la formation et à informer son administration de toute modification concernant celle-ci (dates, contenu, etc.). À l’issue de la formation, il doit fournir une attestation de présence ainsi qu’un compte rendu détaillé de son expérience.

Les types de formations accessibles pendant le congé de formation professionnelle

Les agents peuvent choisir parmi un large éventail de formations durant leur CFP. Ces formations peuvent être dispensées par des organismes publics ou privés et couvrir des domaines variés tels que :

  • La gestion et le management
  • Le développement personnel
  • Les compétences techniques spécifiques à leur métier
  • Les langues étrangères
  • Les nouvelles technologies

Il faut que la formation choisie corresponde aux besoins professionnels identifiés par l’agent et son administration.

Les impacts du congé de formation professionnelle sur la carrière

Le CFP est un outil précieux pour les agents qui souhaitent améliorer leurs compétences et progresser dans leur carrière. En effet, une formation réussie peut permettre :

  • D’accéder à des postes à responsabilités plus élevées
  • De passer des concours internes pour accéder à un autre corps ou cadre d’emplois
  • D’améliorer son employabilité en cas de mobilité au sein de l’administration
A lire également  Comment planifier et gérer efficacement les congés de vos employés ?

Il convient donc de bien choisir sa formation et de s’investir pleinement dans celle-ci pour en tirer le meilleur parti.

Le congé de formation professionnelle est une opportunité à saisir pour les agents publics souhaitant développer leurs compétences et booster leur carrière. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre administration et à déposer une demande si vous remplissez les conditions d’éligibilité. Votre engagement dans la formation sera un atout précieux pour votre évolution professionnelle au sein de la fonction publique.

Catégories RH