Définir les besoins en compétences de votre entreprise

Photo of author
écrit par Jules Grivois

Passionné par le monde de l'entreprise, toujours à la recherche de nouvelles activités pour challenger les collègues.

La gestion des compétences est aujourd’hui une nécessité pour le développement de toute entreprise, la pérennité est à ce prix. Les entreprises qui réussiront demain seront celles qui sauront faire coïncider leur projet stratégique et les compétences de leurs salariés.

Il convient d’analyser le portefeuille de vos compétences actuelles, à évaluer l’impact des changements organisationnels et techniques induits par votre projet de développement, à mesurer les écarts entre les besoins et les ressources, à mettre en œuvre une stratégie et un plan d’action.

Trouver de nouveaux collaborateurs

Le vieillissement démographique et le risque de pénurie de main d’œuvre associés aux besoins massifs en qualifications nouvelles, constitue un enjeu majeur pour la plupart des entreprises confrontées en outre à une profonde mutation de leurs activités.

Il s’agit de réussir la sélection et l’intégration de nouveaux collaborateurs : recensement des besoins, aide à la définition des profils recherchés, construction de parcours accompagnement, pilotage d’ensemble du dispositif depuis la sélection jusqu’à l’intégration, certification et formation de vos tuteurs ou maîtres d’apprentissage.

Ainsi, vous pourrez vous voir proposer aussi bien des missions de cadres expérimentés ou vous faire accompagner dans la mise en œuvre de dispositifs en alternance au travers des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation…

Note: On a beaucoup de mal à trouver des collaborateurs qui ont envie de s’impliquer dans des projets qui ont peu sens pour eux. Parce que, justement, ils n’en voient pas l’intérêt. Et c’est là qu’on entre dans la notion de « valeurs de l’entreprise » : il s’agit de donner du sens et de la valeur aux actions que l’on mène dans l’organisation. Et c’est ça qui fait que le travail prendra pas tout son sens.

A lire également  Team building : comment augmenter l'esprit d'équipe dans votre entreprise ?

Optimiser l’investissement formation

Dans un contexte de plus en plus mondialisé et évolutif, le renforcement des compétences des salariés est considéré par un nombre croissant d’entreprises comme un investissement prioritaire. La formation professionnelle continue est aujourd’hui une priorité pour les entreprises, qui ont pris conscience de son importance et des bénéfices qu’elles peuvent en tirer.

Le besoin ? La définition et la mise en œuvre de votre plan de formation, y assembler tous les instruments et outils de l’accord national interprofessionnel de décembre 2003 et de la loi sur la formation professionnelle et l’éducation tout au long de la vie du 4 mai 2004 : plan de formation révisé, DIF, périodes de professionnalisation, entretiens professionnels, …

Note: La réforme de la formation professionnelle, engagée il y a plusieurs années, est entrée dans une seconde phase avec le vote de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale. La nouvelle loi a pour objectifs de simplifier et d’assouplir les démarches pour les entreprises, tout en renforçant leur rôle dans la définition des politiques de formations et dans l’évaluation de leur efficacité.

Valider les Acquis l’Expérience (VAE)

Avec la Validation des Acquis et de l’Expérience (VAE), l’entreprise a aujourd’hui la possibilité de faire reconnaître les compétences de ses salariés. Outil de gestion des ressources humaines, l’entreprise se trouve cependant face à de nombreuses questions : Quels sont les objectifs poursuivis ? Professionnaliser et valoriser des métiers peu attractifs à faible niveau de qualification ? Fidéliser des salariés ? Attirer de nouveaux collaborateurs ? Accroître l’employabilité de populations fragilisées ? Quels sont les métiers prioritaires ? Quels sont les collaborateurs visés par la démarche ? Quels sont les diplômes les plus adaptés ? Quel organisme certificateur choisir…

A lire également  Pourquoi choisir un cours de cuisine en groupe pour entreprise ?

Note:  d’après la loi n° 2002-73 de modernisation sociale (article L.VAE), toute personne justifiant d’au moins une année professionnelle en tant que salarié ou bénévole peut bénéficier de la validation des acquis de l’expérience. Cette démarche permet d’obtenir tout ou partie d’une certification sur la base d’une expérience acquise dans le cadre d’une activité professionnelle ou extra-professionnelle.
Cette certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles. Pour obtenir une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle), la personne doit justifier d’au moins un an d’expérience en rapport direct avec la spécialité ou la mention visée.

Que vous soyez une PME ou une grande entreprise, il est possible d’opter pour un accompagnement méthodologique permettant de répondre à ces nombreuses questions, vous guide dans votre réflexion et vous donne les outils et les clés pour mener à bien cette démarche.