Conseils CE & CSE

Les chèques vacances du CE/CSE, une fausse bonne idée ?

Les chèques vacances du CE/CSE, une fausse bonne idée ?

Elus ou salariés, tous apprécient les chèques vacances. Les raisons ? La facilité, le réconfort d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés… Cependant, est-ce vraiment votre rôle d’augmenter le pouvoir d’achat ?

Une habitude ancrée

La distribution de chèques vacances se fait depuis de nombreuses années maintenant. Pour les salariés, recevoir des chèques ANCV constitue un droit voire même une obligation : ils les attendent, et chaque occasion est bonne à prendre ! C’est un mode de paiement qui plait depuis toujours car c’est tout simplement devenu un rituel.

La plus grande problématique des chèques vacances

Bon nombre de salariés se demandent où dépenser leurs chèques vacances. Comme son nom l’indique, un chèque vacance est normalement utilisé pour les vacances. On prévoit donc de partir en Tunisie mais en arrivant à destination : mauvaise surprise ! La plupart du temps, les chèques vacances sont utilisables en France seulement…

Cet exemple est un exemple parmi tant d’autres. Les salariés se sentent bloqués lors des vacances. D’ailleurs, certaines familles ne pensent même plus à les prendre avant de partir en vacances, et ils restent dans le tiroir du salon…

Alors, où sont dépensés ces fameux chèques « vacances » ?

Globalement, les chèques vacances sont dépensés dans les parcs d’attraction, billets SNCF et surtout au restaurant  ! Alors oui, pas de problèmes pour les utiliser, mais attention à se rapprocher au plus près du montant du chèque puisque les commerçants ne rendent pas la monnaie.

Aujourd’hui, 79% des français réservent leurs vacances via internet. Avec les chèques vacances papier, impossible de commander en ligne ! Pour pallier à ce problème, ANCV a mis en place les e-chèques vacances. Cependant, le système de paiement chez les prestataires de voyages n’est pas encore adapté pour les e-chèques.

Le budget du CSE mal utilisé

Si l’on s’en remet à la loi, le budget des œuvres sociales sert à tout, sauf à la distribution de chèques vacances !

Selon l’article R2312-35 du code du travail, il est question de loisirs collectifs, de bien-être au travail, ou encore de services à la personne.  Nous en sommes bien loin… Pourquoi donc ne pas utiliser votre budget pour favoriser l’amélioration des conditions de travail et de vie des salariés ?

Aux yeux de plus en plus de personnes, la distribution de chèques vacances devient immorale. Et certains élus justifient cela pour un souci d’économie, et ils arrivent à s’en convaincre… Certains arrivants n’ont pas assez cotisé au cours de l’année pour les percevoir. Faut-il cotiser pour profiter des prestations sociales ? Oui, et ce n’est pas normal ! Les salariés sont par nature des ayants droits, et non simplement des adhérents.

Elu de CE/CSE : Que pouvez-vous proposer ?

A la place des chèques vacances, vous pouvez offrir des cadeaux responsables ou proposer des moments de partage et des activités ludiques. Rien de tel pour favoriser la cohésion d’équipe et nouer des liens. Au final, tout le monde est gagnant. Ne voyez pas « argent », mais voyez « bien-être » et partage. Votre rôle est de participer au bonheur de vos collaborateurs, à leur épanouissement. Soyez original, ils vous en remercieront tôt ou tard !

Finalement, que doivent faire les élus de CSE / CE ?

Les élus auraient beaucoup plus à y gagner en considérant les ASC comme des occasions de se rassembler, sortir, faire la fête. Comment baptiser des liens sociaux entre les salariés ? Comment égayer le quotidien des salariés et leur famille ? Tous sont friands d’originalité, d’exclusivités, de gastronomie, d’endroits insolites. Il suffit simplement de leur en faire la proposition. Pourquoi ne pas passer par un prestataire pour être aidé ? Chez Eliro, nous nous chargeons de mettre en place votre événement sur-mesure afin de garantir la cohésion d’équipe : n’hésitez pas à nous confier votre projet !